fbpx
Retour à la catégorie

Aider sans juger, la meilleure façon de lutter contre les abandons

Aider sans juger, c'est avant tout s'intéresser aux personnes qui, malgré elles, «laissent» leur animal aux bons soins d’une association.

Les causes : La maladie, l’âge et l’argent.

Durant la première année du réseau Mon bibou , nous avons été confronté aux 3 situations.

Souvenez-vous d’Hubert, se retrouvant à la rue du jour au lendemain? Grâce aux conseils de son entourage et d’une nounou en or du réseau, il a pu mettre ses chiennes à l’abri en attendant de retrouver un logement.

De Monique et de son appel désespéré pour trouver en 5 jours un hébergement temporaire à son chien, le temps de son hospitalisation?

Et d'Yvette, 81 ans, convalescente et confinée puis hospitalisée? A chaque étape, les nounous de Bibous se sont relayées. Relayées pour éviter quoi ? « l’abandon » de l’animal…

Lutte contre l'abandon : aider sans juger

Les seniors et leur animal de compagnie

Il faut savoir que 50% d'entre eux possèdent un animal de compagnie mais seulement 30% des 70/79 ans et 25% des plus de 80 ans.

Les raisons sont cruelles ! Il craignent de ne plus pouvoir s'occuper correctement de leur(s) compagnon(s) avec l'avancée de l'âge ou de devoir l'abandonner en cas d'hospitalisation ou de décès.

En effet, des changements culturels et politiques seront nécessaires pour aider les personnes âgées, dont un jour, la vie bascule lors d’une entrée en EHPAD. Elles perdent leur chez eux, leurs habitudes et summum, sont contraintes d’abandonner leur compagnon, qui était parfois leur unique lien social ! Saluons l’association TERPTA qui s’est donnée comme mission de permettre l’intégration de l’animal au sein des EHPAD. Son dispositif est complété par l’aide au maintien des animaux au domicile avec leur maître grâce aux bons soins de son équipe.

Comment agir ?

L'abandon n'est pas une fatalité. Vous pouvez agir :

  • En proposant d’accueillir à son domicile l’animal d’un voisin, ami, collègue pendant une hospitalisation, une séparation difficile, un déménagement, une perte d’emploi…

  • En aidant financièrement un membre de sa famille à prendre soin de son animal.

  • En s’inscrivant sur mon-bibou.fr. Toutes les semaines, des propriétaires recherchent des nounous en prévision d’une absence contrainte.

  • La solution Bibou

    Avec Bibou, il est possible de trouver rapidement une personne ou une famille qui s'occupera temporairement de votre compagnon.

    Ainsi, les nounous inscrites sur le site participent elles aussi à la lutte contre les abandons.

    Aider sans juger illustré par Mon Bibou sur les réseaux sociaux

    Retour à la catégoriePosté dans Actualités, Campagne 2020 de lutte contre l’abandon

    Poster un commentaire