fbpx
Retour à la catégorie

Lutter contre les abandons par la stérilisation de son animal

Alerte idée reçue
L’animal aurait besoin de s’accoupler ou de mettre bas pour être équilibré (entre autres car nous nous aurions tendance à leur attribuer des sentiments humains). Que nenni, leur comportement sexuel est guidé uniquement par leurs hormones. Eh oui !

Pourquoi stériliser nos bibous pour lutter contre les abandons ?

  • + de stérilisations = moins de portées = moins d’animaux abandonnés ou tués à la naissance;
  • le comportement inhabituel des animaux lors des chaleurs des femelles peut entrainer des accidents de la route, de l’agressivité de la part du voisinage (miaulements nocturnes intempestifs), des bagarres et blessures, la fugue de l’animal avec épuisement…
  • lors de l’accouplement, l’animal peut contracter des maladies;
  • les femelles adultes non stérilisées et sous influence hormonale permanente ont plus de risques de développer des maladies ovariennes, mammaires et utérines;
  • les complications sont possibles au cours de la gestation et de la mise-bas;
Portée de chatons
  • la charge de travail pour prendre soin de bébés et souvent la difficulté de les placer alors que des milliers attendent en refuge…
  • un chien mâle castré risque moins de développer un cancer des testicules ou de la prostate. Il pratique moins le marquage urinaire qu’un chien non castré et ne s’intéressant plus aux femelles, il ne fugue plus.

La stérilisation n’a qu’un seul inconvénient : la survenue d’une prise de poids en rapport avec un besoin calorique moindre. Cela est facilement gérable avec une alimentation et une activité adaptées.

Comment ça se passe ?

  • Pour un mâle, il s’agit de la castration. Le vétérinaire lui retire les testicules sous anesthésie.
  • Pour une femelle, il s’agit de lui ligaturer les ovaires ou de les lui retirer sous anesthésie.
Chien chez le vétérinaire

La stérilisation : ce que dit la loi

La stérilisation est un choix du propriétaire qui est libre de le faire ou non. Seuls les chiens et chiennes de 1ère catégorie y sont contraints par la loi. A défaut, le maître encourt 6 mois d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende.

Le saviez-vous ?
En France, 88% des chats sont stérilisés, contre seulement 54% des chiens. Source : IPSOS
Retour à la catégoriePosté dans Actualités, Campagne 2020 de lutte contre l’abandonLibellé , , , , , ,

Poster un commentaire