Blog / Protection animale

Comment votre vote électoral peut aider la cause animale ?

Chez Mon Bibou, nous aimons proposer des actions simples et concrètes, accessibles à tous, pour aider les animaux. Certes, pris individuellment, ces actes semblent dérisoires....oui mais si on les additionne tous.

Nos articles et posts de prévention et sensibilistaion servent aussi à instaurer "une petite musique d'ambiance" qui, petit à petit, peut s'insinuer dans la vie quotidienne. Ils ont pour but aussi d'amener une réflexion sur la normalisation de certains actes, en lien avec notre éducation culturelle. Par exemple, l'exhibition d'animaux sauvages ne date pas d'hier, mais est-ce une raison pour faire perdurer cette "tradition" ?

Autre exemple : pour qui nous votons a un impact sur les lois prises en faveur ou en défaveur des animaux. C'est un sujet d'actualité et nous allons parler aujourd'hui de la Loi contre la Maltaitance Animale  qui passe au vote du Sénat dans 24 heures. Alors, scoop (ou pas), le projet de loi voté par les députés en janvier dernier va être largement détricoté par les sénateurs, notamment concernant l'interdiction de ventes d'animaux en animalerie et l'interdiction des animaux sauvages dans les cirques, ainsi que les delphinariums...

La majorité des sénateurs n'étant pas du même bord politique que la majorité de l'Assemblée Nationale, ceci explique probablement cela.

Un très bon exemple de l'importance de notre voix électorale dans la lutte contre la maltraitance.

 

Quel est le rapport des français avec l'opinion des politiques en matière le bien-être animal ?

Woopets a demandé à l'IFOP un sondage à ce sujet et les résultats viennent d'arriver. Re-scoop, il y a du bon et du moins bon.

👌🏼 : 84% des Français considèrent la protection des animaux comme une cause importante et 40% comme très importante

 👎🏼 : Oui mais seulement 53% d'entre eux ont entendu parler de la Loi (et pire, seuls 17% savent de quoi elle parle...)

 👌🏼 : Le vote de 47% des français à la présidentielle de 2022 pourrait être influencé par les propositions des candidats sur le bien-être animal (+ 19% en 10 ans).

Et, les appartenances politiques de ces personnes peuvent surprendre (car il n'y a pas que les sympathisants écologistes 😉). En effet, 62% des sympathisants du Rassemblement National pourraient moduler leur vote en fonction de la cause animale...alors qu'ils ne sont que 39% chez es sympathisants d'Anne Hidalgo !

👌🏼 : Encore plus rassurant, 35% des personnes attendant les propositions des candidats en matière de traitance animale n'ont PAS d'animal de compagnie.

 

 

Quel est l'impact du soutien d'un candidat aux chasseurs sur votre vote ?

S'il y a bien un sujet qui divise les français, c'est bien celui de la pratique de la chasse. Fait rassurant de l'étude, le soutien d'un candidat aux chasseurs modifierait le vote de 45% des électeurs lors de la présidentielle de 2022. Encore mieux, seuls 5% des votants choisiraient un candidat parce qu'il est favorable à la chasse.

Comme pour la maltraitance, les 65 ans et + sont les moins intéressés par le sujet (en lien avec l'ancrage culturel ?)

L'histoire de la protection animale en France en quelques dates

 

1963 : L’acte de cruauté envers un animal devient un délit aux yeux de la loi française.
1999 : Les animaux ne sont plus considérés comme des choses par notre Code civil bien qu’ils demeurent des biens.
2015 : Le nouvel article 515-14 du Code civil reconnaît l’animal comme un être vivant doué de sensibilité et non plus comme un bien meuble.
2021 : L’Assemblée nationale adopte le 29 janvier le projet de loi renforçant la lutte contre la maltraitance animale.

 

À retenir :  Plus que jamais,  la question de la maltraitance animale aura certainement une influence sur le vote de nombreux lecteurs lors de l’élection présidentielle d’avril 2022.
Alors, si vous souhaitez faire un geste concret pour la cause animale, regardez et écoutez ce que disent les candidats concernant les animaux (n'oublions pas ceux favorables à la chasse et qui pourraient voir leurs électeurs leur tourner le dos).

 

Source : Étude Ifop pour Woopets réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 14 au 15 septembre 2021 auprès d’un échantillon de 1 014 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.