Blog / Société

Comment est né le réseau solidaire Mon Bibou ?

Comment est né le réseau solidaire Mon Bibou ?

1 - Il était une fois un garçon et une fille qui emménagent en bord de mer avec leurs deux chats.

 

illustration bd d'un homme et d'une femme agenouillés près d'un chiot

2 - En octobre 2017, ils décident d’adopter un chiot : Joseph, un gentil croisé drathaar de 2 mois.

 

illustration bd d'un chiot endormi, rêvant à ses parents

3 - Comme ils travaillent tous les deux, Joseph est seul toute la journée et … dort en les attendant (ou procède à quelques éventrages de coussins !)

 

illustration bd d'une femme promenant un chiot au premier plan. Homme et femme dansune auto au second plan

4 - Une adorable voisine à la retraite qu’ils croisent de temps en temps leur propose de s’occuper de Joseph en leur absence.

La fille et le garçon acceptent avec joie et une belle complicité se construit entre Joseph et la voisine.

 

illustration bd d'un homme et de deux femmes prenant un café autour d'une table. chiot assis sous la table

5 - Puis c’est au tour des humains de nouer une relation amicale…

 

illustration bd d'une femme ayant une idée, représentée par une ampoule

6 - Et c’est ainsi que naît dans l’esprit de la fille l’idée d’un site internet: Pourquoi ne pas aider tous les animaux à être accueillis dans un foyer bienveillant quand leurs maîtres s’absentent ? Et pourquoi pas réussir à limiter le nombre d’abandons si les utilisateurs sont des centaines de milliers ?!!

 

illustration bd d'un chiot tenant des ballons dont les lettres forment le mot bibou

7 - Assez naturellement, un nom s’impose pour ce réseau solidaire centré sur l’animal : Mon Bibou.

Oui, car le chien de cette histoire s’appelle bien Joseph mais Bibou est son surnom depuis toujours….

 

 

 

Paroles de nounou de Mon bibou - 83 -  Var : " Nous adorons les animaux, surtout les chiens, nous en avons déjà eu avant et et avons pour projet d'en adopter un. En attendant nous nous ferons un plaisir d'en accueillir un le temps de l'absence de son maître."