Blog / Bien-être animal

Comment procurer les soins essentiels à son animal quand on a peu de moyens financiers ?

Que l'on soit bien d'accord : avoir de petits revenus ne doit pas vous empêcher d'avoir un animal de compagnie. En revanche, vous devez intégrer 3 choses essentielles à son bien-être (et donc à son espérance de vie) :

  • que le coût annuel d'un animal, quelqu'il soit, n'est pas négligeable (jusqu'à 100€/mois) ;
  • que c'est un mauvais calcul de transiger sur la qualité de sa nourriture (risque accru de maladies et donc de frais vétérinaires) ;
  • que des soins vétérinaires préventifs et curatifs seront indispensables tout au long de sa vie.

Il existe plusieurs astuces pour mettre en adéquation son budget et les frais inhérents à son animal.

Pourquoi adopter un animal compatible avec mes ressources financières ?

Point important et le premier à évaluer AVANT une adoption ou un achat : Vais-je pouvoir assumer tous les frais financiers tout le long de sa vie ?

Si la réponse est "peut-être" ou "on verra", cela signifie NON ⛔️

Nombreux sont ceux qui optent pour l'achat d'un animal peu onéreux ou même "gratuit" sur un site internet en pensant faire une économie.

Ce calcul n'est JAMAIS le meilleur : un chien ou un chat "gratuit" n'est jamais vacciné, stérilisé et identifié....ni même vermifugé et déparasité.

Donc, dès l'adoption de cet animal, il vous faudra prendre RDV pour le "mettre à niveau" et cela vous coûtera déjà  200,00€, sans la stérilisation ou castration si c'est un puppy (à faire à partir de 6 mois et dont les montants sont respectivement de 150,00€ et 70,00€ minimum).

Je ne reviens pas sur l'importance de la vaccination, la stérilisation et l'identification, nous les avons déjà évoqués dans des articles dédiés.

Un animal gratuit = 300,00€ minimum de soins préventifs

Si vous avez cette somme vers vous, pas de souci, une adoption gratuite permet parfois d'éviter que des animaux "en trop" ne se retrouvent dans la rue ou pire.

Mais n'attendez pas, ces soins préventifs doivent être faits le plus tôt possible, pour ne pas mettre en danger l'intégrité physique du bibou. Aussi, si vous n'avez pas les moyens de suite, économisez au préalable quelques mois afin d'assurer le bien-être sanitaire de votre bibou dès son adoption.

NB : Nous n'évoquons que les soins prioritaires, sans compter la nourriture, le collier, la laisse, gamelles etc...

Si vous achetez un animal peu coûteux, tel qu'un rongeur ou un lapin, dites-vous bien que la taille de ces bibous est proportionnellement inverse au temps et à l'argent que vous devrez leur consacrer (sans compter l'apprentissage des bons soins quotidiens, la complexité de la nourriture à leur apporter). S'ils vivent en semi-liberté, vous devrez aussi sécuriser votre maison (fils électriques, fenêtres, trous....). La note peut vite monter si vous investissez dans des enclos intérieurs et/ou extérieurs. Certains ont aussi des soins de toilettage spécifiques qui nécéssitent le recours à un professionnel ou l'achat de matériel (brosse, pince coupante...)

Donc, NON, un NAC n'est pas PAS CHER.... Il est plus onéreux qu'un chat ou certains chiens.

ASTUCE : L'adoption auprès d'une association est un bon plan financier : Vous débourserez 250 à 280,00€ pour un animal qui, s'il est adulte, est à jour des ses vaccins, identifié et stérilisé (vous "économisez" donc une centaine d'euros par rapport à un animal gratuit, rien que pour les frais vétérinaires !). De plus, l'association aura probablement déjà évalué si l'animal souffre d'une pathologie potentiellement onéreuse. Enfin, si vous souhaitez apporter du bonheur à un animal âgé ou malade, certains d'entre eux sont en adoption dite "panier retraite" ou "SOS", ce qui veut dire que l'association prend en charge tous les frais vétérinaires et les frais d'adoption sont libres.

 

Les erreurs à éviter
  • Acquérir un animal de race "gratuit" sur un site internet; Il a malheureusement probablement des problèmes de santé.
  • Craquer pour un race "à la mode" mais très coûteuse à l'achat mais surtout sur le long terme  (problèmes de santé connus de la race par exemple).
  • Zapper la case "vaccination" au risque de faire face à des maladies coûteuses et très graves.
  • Zapper la case "stérilisation" pour les mêmes raisons (1 chatte non stérilisée sur 2 aura une tumeur de l'appareil reproducteur ou mamamire dans sa vie).
  • Acheter de la nourriture de mauvaise qualité, le plus mauvais calcul en terme de risque financier (sans compter la diminution de l'espérance de vie de votre bibou). Traquez les "bons plans", les points de fidelité, les achats en gros, adaptez bien les croquettes à l'âge de votre animal...

 

Comment assurer le bien-être au quotidien de mon animal avec peu de moyens ?

Le premier conseil à vous donner serait de PRÉVOIR... Budgétisez TOUS les frais inhérents à votre bibou  ! Puis intégrez cette somme dans vos dépenses mensuelles et vous serez tranquille ! 😉

Personnellement, c'est ce que je fais et j'ai listé les postes suivants pour mes deux chiens Joseph et Suzanne :

- Nourriture : nombres de grammes chacun par jour x 2 x 365 jours. Le grammage annuel est ensuite rapporté en kg et je multiplie par le prix au kg de leurs croquettes. Enfin, je redivise le tout par 12 (mois par an) = coût mensuel de la nourriture pour 2

- Vermifuge : 1 fois par trimestre. Coût de 2 cp x 4 /12 = coût mensuel.

- Anti-puces anti-tiques : 1 fois/mois.

- Friandises, jouets, accessoires

- Visite vétérinaire annuelle avec vaccin

Chaque mois, je sais qu'il faut tant d'argent de côté pour eux, la partie non dépensée  est ainsi mise de côté et est disponible le jour J

Pensez aussi dès l'adoption/achat à la solution de garde de votre chien, chat ou autre quand vous vous absenterez en journée, pour le week-end ou des vacances. De ce côté-ci, aucun souci à se faire pour l'argent : le réseau Mon Bibou a été créé pour permettre à tous de faire garder gratuitement son animal. Seule une contribution solidaire de 2 euros/mois est demandée puis les gardes sont gratuites et illimitées, quelque soit leurs durées.

 

Comment se faire aider financièrement pour les soins vétérinaires préventifs et/ou curatifs de mon animal ?

Si malgré tout, votre budget mensuel ne vous permet pas d'assurer la visite annuelle, le vaccin et surtout les frais exceptionnels (maladie, accident), sachez qu'il existe encore des solutions pour vous 😁

1 - Nombre d'adolescents le font, poourqioi pas vous : réserver une partie des cadeaux familiaux de l'année aux soins dédiés à votre bibou. Ainsi, Faites-vous offrir de l'argent pour votre anniv' ou Noël, une somme que vous consacrerez à votre animal (et on sait tous qu'un animal est le plus beau des cadeaux !)

2- Prendre une assurance. Selon la race, l'âge de votre animal, l'opération peut se réveler intéressante pour couvrir tout ou une partie des frais courants et/ou exeptionnels (chirurgie, traitement). N'hésitez pas à faire faire plusieurs devis.

3 - Soyez franc avec votre vétérinaire, demandez-lui de vous prescrire les traitements adaptés mais sous forme générique par exemple ou bien les équivalents en médecine humaine que vous pourrez vous procurer à mondre coût en pharmacie (cortisone, antibiotiques...). Demandez l'étalement du paiement d'une facture et respectez votre engagement.

4 - Vétérinaires Pour Tous : c'est une association de vétérinaires qui a pour but de proposer une solution de médecine vétérinaire unifiée, rationnelle, accessible sur le territoire français et sous condition de ressources.

Votre foyer fiscal  ne doit pas être imposable

+

C'est le principe est le partage entre les 3 acteurs :

  • Le vétérinaire abandonne un tiers de ses honoraires
  • VPT prend en charge un tiers
  • Vous payez un tiers
+

Voici la liste des éléments qui leur permettent de prendre en compte votre demande : si vous percevez l'Allocation Adulte Handicapé (AAH) ou le Revenu de Solidarité Active (RSA) ou l'Allocation de Solidarité Spécifique (ASP) ou l'Allocation de solidarité aux Personnes Agées (ASPA), vous êtes sans doute éligible 

=

  • Prenez contact avec le vétérinaire le plus proche de chez vous pour savoir s'il est adhérent à VPT. Il peut adhérer au moment de l’ouverture de votre dossier.
  • Appelez le standard de VPT : 01 85 09 37 37
  • Pensez à préparer les justificatifs nécessaires.

affiche de "Vétérinaire pour tous" la médécine vétérinaire solidaire

4 - Les dispensaire solidaires de la SPA

Si vous éprouvez des difficultés financières, vous pouvez faire soigner à bas tarif votre animal de compagnie dans un dispensaire de la Société Protectrice des Animaux (SPA). Ces dispensaires soignent notamment les animaux des étudiants, des bénéficiaires du RSA, des personnes sans domicile fixe…

Le tarif de la consultation varie selon vos revenus.

Pour accéder à ces dispensaires, vous devez transmettre les documents administratifs suivants :

  • Une pièce d’identité
  • Des justificatifs de ressources

Il existe 12 dispensaires SPA en France. Retrouvez la localisation, les coordonnées et les horaires de ces dispensaires sur cette carte. (Toulon, Perpignan, Marseille, Toulouse, Grenoble, Lyon,Orléans, Paris, Le Petit Quévilly, PoulianVille et Liévin).

Ces dispensaires peuvent soigner, vacciner, stériliser et identifier votre animal. Ces structures s’occupent de près de 90 000 animaux par an.

5 - Les dispensaires de la Fondation Assistance aux Animaux

La fondation Assistance des animaux dispose de dispensaires en France. Ces dispensaires proposent des services vétérinaires aux personnes en difficultés financières pour assumer les soins santé de leur animal. Les dispensaires de la fondation emploient des vétérinaires, des assistants et des aides-soignants et sont dotés d’équipements modernes.

Ces professionnels assurent des consultations, des vaccinations et des actes chirurgicaux. Plus de 30 000 animaux sont soignés chaque année dans ces dispensaires.

Le tarif des consultations et des actes dépend de votre situation. La participation des propriétaires des animaux rembourse les frais de fonctionnement de ces dispensaires.

Il existe 6 dispensaires de la fondation Assistance des animaux en France :

 

6 - Les écoles nationales vétérinaires

Les écoles vétérinaires proposent des soins à des tarifs intéressants. Ces tarifs sont environ 30% inférieurs aux tarifs pratiqués dans les cabinets privés. Les animaux sont soignés par des étudiants sous le contrôle et la supervision de vétérinaires confirmés.

Vous pouvez vous y rendre pour une simple consultation, un vaccin ou un tatouage. Ces écoles sont bien équipées et permettent ainsi de prendre en charge les différentes pathologies touchant votre animal domestique. Des interventions chirurgicales peuvent être effectuées dans ces établissements.

Ces établissements proposent également un service d’urgences vétérinaires 24h/24.

Il existe 4 écoles nationales de vétérinaires en France :

 

7 - La clinique solidaire Happyvet de Lille

Happyvet est née de l’idée que chaque animal devrait pouvoir être soigné, qu’il ait un foyer ou qu’il soit errant, que ses maîtres aient les moyens de financer ses soins ou non.

Le cabinet solidaire est ouvert à tous, des tarifs solidaires sont proposés aux personnes bénéficiaires de prestations sociales soumises aux conditions de ressources.

Adresse
26 Boulevard Montebello
59000, Lille

Téléphone
07 71 73 75 15

Heures d’ouverture
Lundi, mardi, jeudi, vendredi :
9h – 13h / 14h – 18h

affiche de happy vet avec un logo de chien et de chat en rose sur fond vert

 

 

Enfin, toute dernière information, sachez aussi que des associations apportent des aides numéraires ou en nature aux pesonnes en grande détresse pécuniaire et/ou sociale.

1 - C'est le cas de Les Restos des Chats & cie qui intervient à Tourcoing auprès d'un public fragilisé.

Son objectif majeur est d'éviter certaines formes de maltraitances animales très souvent non voulues, par manque de connaissances ou de moyens. De fait ils fournissent le nécessaire aux animaux afin d’éviter le retrait de ceux-ci. En cela, ils viennent en aide aux maîtres en difficultés, qui sont surtout des personnes âgées isolées n'ayant que leurs animaux. Aussi ils souhaitent sensibiliser tous les publics sur le bien-être animal, et ils contrôlent les accumulations d’animaux, notamment par la stérilisation et l’identification de ces derniers, qu’ils soient errants ou non. 

Enfin, ils créons du lien et rompent l’isolement des personnes précaires. Ils deviennent de fait un soutien, un tiers à qui se confier, demander des conseils ou de l’aide. 

2 - L'association Gamelles Pleines et ses antennes, intervient auprès des personnes sans domicile ayant des animaux, les personnes isolées et les personnes à faibles revenus.

Gamelles Pleines lutte contre l’exclusion sociale des personnes en situation de précarité en agissant par la dimension animale.

Parce que l’animal est souvent le dernier lien social des plus défavorisés, ils pensenst qu’il est très important d’aider les maîtres à garder, nourrir et soigner leur animal de compagnie.

Leurs 7 missions essentielles :

  • Inciter et favoriser l’accueil des binômes isolés
  • Marauder, Nourrir & Ecouter
  • Permettre un accès aux soins vétérinaires
  • Accueillir l’animal pour favoriser l’hospitalisation des maîtres isolés
  • Conforter, valoriser et renforcer la responsabilité des maîtres
  • Témoigner et sensibiliser
  • Soutenir dans le deuil

Vous pouvez les retrouver à Caen, Paris, Dreux, Rennes, Quimper, La Rochelle, Strasbourg, Mâcon, Lyon, Montpellier et Toulouse.

Mon Bibou est partenaire depuis 2 ans avec l'association Gamelles Pleines : lors de l'hospitalisation de l'un de leurs bénéficiaires, le réseau Mon Bibou est sollicité afin de trouver un gardien temporaire au chien de la personne. Nos nounous répondent souvent présentes et s'occupent volontiers de la garde de l'animal. Nous les remercions une nouvelle fois de leur solidarité. "Aider sans juger" est bien le leitmotiv de notre réseau.