Blog / Protection animale

Comment lutter ensemble contre les abandons des animaux ? 3/7

La lutte contre les abandons commence dès l'acquisition d'un animal. En effet, nous nous engageons avec un être sensible. Aussi, l’adoption ou l’achat d’un bibou doit toujours être R-E-S-P-O-N-S-A-B-L-E :

Comment être sûr de faire le bon choix d'un animal ?

✅ Un bibou en adéquation avec ta santé et ton âge tu prendras;
✅ Ses besoins physiologiques tu respecteras. Un chien ayant besoin de plusieurs heures quotidiennes d’exercice sera TOUJOURS malheureux s’il est seul toute la journée, sans promenade. Ne pas être responsable de troubles du comportement  est de notre devoir de propriétaire.
✅ Honnête avec toi-même tu seras. Si tu n’as pas envie de passer des semaines à ramasser des excréments de chiot dans ton salon, tu choisiras d’adopter un animal adulte (le temps des bêtises est révolu, son tempérament est stable mais, bonne nouvelle, tu peux l’éduquer tout au long de sa vie).
✅ Sur une durée de 10 à 15 ans tu t’engageras. Ton mode vie, ta cellule familiale évoluera probablement mais l’animal, lui, sera toujours à tes côtés. A toi de lui laisser sa place. L’arrivée d’un enfant se prépare avec le bibou, comme un déménagement…
✅ Ton désir de bibou tu analyseras. Un animal ne remplacera pas un bébé, un animal n’est pas un cadeau pour un enfant qui adore le héros du dernier Disney ou pour un senior trop souvent seul.


Favoriser les adoptions responsables est l’un des piliers fondateurs de Mon-Bibou.fr


Comment ?
💡En gardant ponctuellement via notre réseau un animal correspondant à votre souhait d’adoption, vous pourrez évaluez l’adéquation entre ses besoins physiologiques et votre mode de vie.
💡Si ce sont vos enfants qui souhaitent avoir un petit compagnon, rien de mieux que de garder par exemple un rongeur de temps en temps, d’inculquer les règles de respect et la rigueur des soins à votre enfant. Vous pourrez ainsi aisément savoir si sa motivation est importante (et tient dans le temps) !

 

« Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé »