Accueil / Blog / Bien-être animal

Comment aider mon chaton à devenir un félin épanoui ?

Comment aider mon chaton à devenir un félin épanoui ?

Lors de l'adoption d'un petit canidé, il nous vient tous à l'esprit qu'il aura besoin de se dépenser en extérieur, de se promener en reniflant l'environnement pour être heureux. Mais savons-nous quels sont les besoins physiologiques d'un félin ? Par besoins physiologiques, nous entendons la possibilité d'avoir des comportements liés à son espèce.

Pourquoi ? Car le bien-être de votre animal passe par le respect de sa condition de félidé.

Rappelons que l'organisation Mondiale de la Santé Animale a déterminé en 1965 les 5 libertés fondamentales des animaux terrestres nécessaires à leur bien-être, dont la "...possibilité pour l’animal d’exprimer les comportements normaux de son espèce...."

Quels sont les comportements félins à l'état sauvage ?

 

D'où vient le chat domestique ?

Le Chat domestique (Felis silvestris catus) est la sous-espèce issues de la domestication du Chat sauvage (Felis silvestris).

On pense que le Chat sauvage d'Afrique (Felis silvestris lybica) est l'ancêtre du chat domestique, puisqu'il est plus docile et davantage actif la nuit que le Chat sauvage d'Europe (Felis silvestris silvestris) .

photos de chats sauvages d'europe et d'afrique

Bien que certaines découvertes laissent à penser que la domestication des chats a eu lieu dès 9000-9500 av. J.-C., seule la présence du chat chez les Égyptiens depuis 4000 av. J.-C. a été prouvée indiscutablement.

Rappel : Les Félidés (Felidae) ou Félins sont une famille de mammifères placentaires de l'ordre des carnivores et du sous-ordre des féliformes. On y distingue trois sous-familles : les « petits félins » (Felinae), les « grands félins » (Pantherinae) et les félins dit « à dents de sabre » (Machairodontinae), aujourd'hui éteints.

Certains spécialistes estiment que les chats domestiques et sauvages sont de la même espèce car ils peuvent se reproduire ensemble, d'autant plus que l'apparition du chat domestique n'est pas liée à une sélection naturelle. De plus, ce processus de domestication "semble ne pas avoir altéré profondément la morphologie, la physiologie, le comportement et l'écologie des chats par rapport à ce qui a pu être observé par exemple chez les chiens".

NB : Un chat haret (ou à l'état de marronnage) est un chat domestique redevenu sauvage.

 

Quel est le comportement du chat sauvage ?

En temps normal, le chat sauvage miaule et ronronne comme le chat domestique. Sa vue est meilleure en lumière tamisée. Il a un odorat très développé et une ouïe fine.

Le chat sauvage est un grand timide solitaire facilement effrayé. Sa vie active se concentre essentiellement la nuit ou au crépuscule lorsqu’il risque moins de rencontrer du monde et d’être gêné. Durant la journée, il somnole et dort par terre ou sur une branche par exemple. Son espérance de vie est de 10 ans.

En fin d’hiver et au printemps, les chats sauvages s’accouplent. La femelle met au monde une portée annuelle de 2 et 6 chatons. Elle s'occupe seule des chatons et les allaite avec ses 8 tétines. Ils resteront avec elle jusqu’à leurs 5 mois, le temps d’apprendre à chasser pour se nourrir.

Le chat sauvage vit essentiellement dans les forêts de feuillus, mais on me retrouve aussi à chasser dans les clairières, les zones de landes ou les marécages (à une altitude ne dépassant pas 1000 mètres). Les femelles – du fait qu’elles sont en charge des chatons – sont davantage sédentaires que les mâles, plus vagabonds, qui évoluent sur des territoires plus vastes que ceux des femelles (3 km² contre 2 km²), empiétant ainsi sur ceux des chattes.

Le chat sauvage marque son passage et délimite son territoire en griffant les arbres, en déposant urine, crottes et sécrétions de plusieurs glandes : anales, labiales, jugales, sudoripares, sébacées.

Son habitat se trouve dans une souche, un terrier à l’abandon, une cavité de roche, un trou d’arbre…

 

Quels enseignements pouvons-nous tirer de l'histoire naturelle du chat ?

Tous ces comportements nous rappellent assez nettement ceux de nos minous. Mais, attention ! Avoir gardé des comportements sauvages ne signifie nullement que nos chats peuvent se débrouiller seuls. Pourquoi ?

  • La domestication a créé une dépendance à l'homme pour la prise de nourriture (c'est d'ailleurs comme cela que les premiers chats sauvages se sont rapprochés des habitations envahies de rongeurs (attirés par les réserves de céréales des premiers agriculteurs)).
  • La sélection génétique fantaisiste elle, a créé parfois des anomalies morphologiques qui empêcheraient la plupart de ces chats de se débrouiller à l'heure actuelle seuls dans la nature.

En revanche, le bien-être de nos compagnons ne peut passer que par sa possibilité d'avoir un comportement de felis silvestris :

  1. surveiller l'environnement (pour sa sécurité et pour trouver des proies) ;
  2. simuler la chasse (en approche ou immobile) ;
  3. se cacher pour dormir et/ou se reposer en hauteur ;
  4. griffer et déposer des sécrétions pour délimiter son territoire ;
  5. côtoyer ses semblables ;
  6. marcher, courir, bondir ...

NB : La recherche de partenaire et l'accouplement sont des comportements certes naturels mais liés à une nécessité de reproduction de l'espèce pour contre-balancer la surmortalité dans la nature. La stérilisation des chats est donc une nécessité car l'homme est devenu responsable de la régulation des populations félines (qui n'ont plus de prédateurs naturels). Cette responsabilité a déjà été longuement abordée 😊

 

Comment organiser votre habitat afin qu'il réponde aux besoins d'un chaton ?

J'évoque le cas du chaton mais cela s'applique aussi lors de l'adoption d'un chat adulte, même si celui-ci a souvent déjà "pris" des habitudes pas toujours très félines...

Plus tôt vous donnerez à vote minet de quoi s'épanouir, moins il développera de stress, de troubles du comportement ou fera de dégradations dans votre habitat (parce qu'il en a besoin, pas pour vous enquiquiner...)

Je parle également des chats vivant exclusivement en intérieur. Ceux ayant un accès extérieur ont la possibilité d'exprimer leur comportement naturel (griffer les arbres, chasser..)

 

1 - La surveillance l'environnement (pour sa sécurité et pour trouver des proies)

Les mammifères chasseurs passent énormément à attendre et guetter. Le chat n'y échappe pas, nous le savons. S'il vit H24 en intérieur, lui permettre d'observer tous les jours des objets, animaux ou humains différents sera bénéfique à son bien-être. Un accès visuel sur l'extérieur est la meilleure solution, sous la forme d'aménagements afin qu'il puisse se poser près des fenêtres (étagères, hamacs de fenêtres).

hamac de fenetre à ventouses

Hamac de fenêtre double chez Croquettland (34,50€)

Astuces : Placer les postes d'observation le plus haut possible, obligez votre bibou à y accéder via un parcours d'agilité (l'effort avant le réconfort), placez des objets réfléchissants suspendus au plafond (jeux de lumière qu'il ne se lassera pas d'observer).

⚠️ La protection des fenêtres pour éviter tout accident est nécessaire. Voir notre article sur le sujet.

 

2 - La simulation de chasse

Il est aisé pour nous, propriétaires responsables, d'offrir des proies factices à nos bibous. Le tout est de ne pas oublier de renouveler et multiplier les stimuli dans l'habitat (en variant leur position pour plus de plaisir). Il existe de multiples jouets : à manipuler (canne à pêche), à cacher dans la maison (ex: jouet garni de cataire stimulante et euphorisante) ou bien encore électroniques. (ils permettent au chaton de jouer seul pendant votre absence ou si vous ne pouvez pas simuler les mouvements d'un oiseau pendant 30 minutes 😉).

jeux électroniques pour chat eyenimal numaxes

 

3 - Se cacher ou se placer en hauteur pour dormir

Qui n'a jamais trouvé son chat dans un tiroir ou un placard ? Ce besoin de dormir dans un endroit sécurisé est essentiel pour le bien-être des félins domestiques (rappelons que les chats sauvages dorment dans des trous d'arbres, des terriers ou sur des branches).

▪️ Là encore, vous pouvez acheter de nombreux accessoires du commerce : maisons, arbres à chats, hamacs.

arbre à chat avec 3 zones de repos

Arbre à chats avec 3 zones de repos chez Cdiscount (99,99€)

 

labyrinthe pour chat aménagé sous un lit

La société Catlife a même conçu un lit intégrant un labyrinthe pour chats (très sympa mais si votre minou a décidé d'y jouer à 4h du matin...) Entre 400 et 600€.

Hamac de radiateur Natural Retreat pour chat

Les chats adorant la chaleur, les accessoires se positionnant sur les radiateurs seront très appreciés. Mention spéciale pour ce "hamac" de radiateur de ZOOPLUS (29,90€).

▪️ Le DIY est très économique et facile à réaliser : aménagement d'une boite, d'un placard, recyclage d'une TV vintage...

recyclage tv pour amenagement de cachette pour chat

Crédit : vintageinteriorxx

2 exemples de cachettes pour chats DIY

Exemples de cachettes à fabriquer soi-même dans cet article.

▪️ On peut également ajouter des coussins, des cabanes sur son parcours d'escalade.

▪️ Enfin, certaines associations de Protection Animale fabriquent et vendent divers jouets et accessoires au profit de leurs protégés 👍🏼

Astuce : Evitez de placer ces zones de repos au milieu de votre salon sous prétexte que cela rend très joli... L'objet doit plutôt être en retrait des zones de passage, sans bruit ou lumière vive et douillet.

 

4 - Griffer et déposer des sécrétions pour délimiter son territoire

Les chats domestiques ont tous un territoire ! On peut l'observer si on a deux chats : chacun aura un itinéraire différent pour aller à la gamelle par ex...

Il faut comprendre ce principe de territoire afin d'éviter un stress lié à une insécurité et/ou une impossibilité de faire "respecter" son espace. La cohabitation avec d'autres espèces animales n'est pas un frein à une vie sereine pour un chat. Avec plusieurs chats, laissez-les faire leur bazar et ne vous poser des questions que si vous voyez que l'un des félins est en situation d'inconfort. NB : La castration réduit grandement les instincts territoriaux des mâles.

▪️ L'idéal pour éviter les dégradations des meubles et le dépôt de sécrétions est de permettre l'accès à un maximum de pièces à votre matou, afin qu'il ne se sente pas obligé de délimiter sans cesse son territoire, "souillé" par des odeurs diverses. Il n'est pas rare de voir un chat "s'installer" dans une pièce calme, une chambre d"amis par ex. Si en plus, cette pièce dispose d'une fenêtre, de cachettes, de postes d'observation surrélévés, d'un griffoir, alors, c'est le top 👌🏼

▪️ La mise à disposition de griffoirs est utile pour son bien-être mais aussi pour tailler ses griffes. Trouvez celui qui plait à votre chat (horizontal ou vertical) et changez-le régulièrement (il en existe à recharge, plus écologiques 👍🏼). Placez-les aux limites supposées de son territoire et changez-en certains de place s'ils ne sont pas fréquentés. Un chaton s'habituera très rapidement au griffoir. Vous pouvez renforcer l'apprentissage en le félicitant quand il l'utilise ou en y déposant des odeurs agréables pour un félin (naturelles ou de synthèse).

Astuce : si vraiment votre chat ne veut pas en démordre de griffer un mur précis ou votre canapé, sachez qu'iil existe des griffoirs s'adaptant à peu près partout. Vous pouvez aussi essayer de placer son griffoir près de son lieu fétiche.

griffoir de bras de canapé

Griffoir de canapé côté droit et/ou gauche Navaris

griffoir d'angle de mur

Griffoir d'angle de mur chez Zooplus

Je ne détaillerai pas ici les techniques pour empêcher votre chat de griffer les meubles, certaines pourront être tentées si toutes les techniques "positives"  ont échoué. N'oubliez jamais que vous devrez placer les griffoirs dès l'arrivée de votre bibou chez vous (n'attendez surtout pas qu'il commence à griffer les meubles).

 

5 - Côtoyer d'autres animaux

Le chat est un animal solitaire mais sociable. Nous avons vu qu'un chaton sauvage reste 5 mois avec sa mère...là où nous les adoptons à 2 mois (dans le moins pire des cas). Son éducation féline n'est donc pas terminée à son arrivée dans nos foyers. Il sera tenté de la parachever à sa manière 😉

Aussi, l'arrivée d'un chaton dans un foyer où habite déjà un chat adulte (ou un chien qui peut facilement s'improviser nounou) est l'idéal. L'adoption de 2 chatons est top également.

Laissez également votre chat entrer en contact avec les chiens venant chez vous et laissez-les faire... n'intervenez que si les choses dégénèrent (regardez leur communication). Voir notre article sur la communication canine en cas de stress.

Astuce : Afin d'augmenter la sociabilisation de votre chaton, vous pouvez aussi garder un chat et/ou un chien de temps en temps (= nouveauté stimulante + apprentissage) ou bien confier votre minet en garde chez des nounous ayant des animaux.

cotiser 2 euros et faire garder gratuitement son animal, c'est seulement chez Mon bibou

 

6 - Marcher, courir, bondir...

Ce sont des choses que nous observons fréquemment : un chat se mettant subitement à bondir, à courir comme s'il était pourchassé etc. Au-delà des vidéos drôles que cela produit, ces comportements sont liées à son besoin de dépenses physiques mais aussi à ce qu'il ferait "normalement" dans la nature : observer l'environnement, éviter ou fuir les prédateurs, chercher et jouer avec ses proies...

Pour permettre à votre félin d'avoir une dépense physique et intellectuelle suffisante à son bien-être, vous pouvez :

▪️ lui offrir un parcours d'agility/escalade, attisant sa curiosité et son intelligence. Vous pouvez les acheter, sous forme d'arbres à chats ou de roues, voir de modules de mur à chat déjà fabriqués et à fixer où bon vous semble.

modules pour mur de chat

Modules de mur à chat de Zolia Woogy chez Zoomalia (de 4,99€ à 79,99€)

mur de chat my-zoo

Arbre à chat mural BUSYCAT de MY ZOO (110,00€ l'alvéole).

exemples de murs à chats - source Pinterest

exemples de murs à chats - source Pinterest

Quelques exemples de murs à chats glanés sur Pinterest (LA source d'inspiration par excellence)

Vous pouvez aussi opter pour le DIY 😊, avec l'avantage d'un coût moindre, de pouvoir utiliser des matériaux naturels (odeurs), la possibilité d'aménager des éléments entre plusieurs pièces et/ou en utilisant les particularités de votre habitation (cage d'escalier...)

Autres exemples : étagères en escalier, parcours en hauteur, cordes. Vous pourrez aussi y associer des zones de repos, des jeux sur le chemin et des postes d'observation.

 

 

▪️ si votre intérieur est de taille modeste, essayez de donner un accès extérieur à votre chaton : terrasse, balcon, jardin, tout en veillant à sa sécurité bien entendu. Voir notre article sur l'aménagement des espaces extérieurs.  Au-delà de l'espace, un accès à l'extrieur lui amènera aussi des sensations très "naturelles" : odeurs, vent, bruits de la nature etc..

 

Et si on allait un peu plus loin ?

Malheureusement pour les chats domestiques, nous avons un peu oublié leur nature profonde. Les troubles du comportement se multiplient chez les félins...et la sortie de nouveaux produits apaisants aussi.

Un autre signe d'inconfort mais invisible : l'ennui et un chat qui s'ennuie va plutôt dormir toute la journée là où un chien démonterait votre salon pour vous le dire ! Ce n'est pas une raison pour s'en contenter et la recherche continuelle de stimulation pour votre chaton doit être présente. Imaginez bien qu'un chaton arrivé à 2 mois dans un appartement de 60m2 sans balcon sécurisé, ne sentira jamais l'air frais et ne sortira de son lieu de vie qu'une fois par an pour aller chez le vétérinaire 😳

Et que diriez-vous d'habituer votre minou à se promener dans les parcs urbains ? De l'emmener avec vous lors d'une sortie à la campagne ou en forêt ?

Heureusement, on voit de plus en plus de propriétaires passer le cap et équiper leur chat pour les sorties extérieures.

La sécurité est la première obligation : oubliez le collier fantaisie et la laisse bling bling, un matou a des dons de contorsionniste et parviendra à s'extraire de tout équipement inadapté en cas de peur.

Préférez un harnais robuste et de qualité. Il doit être adapté à la morphologie de votre chat. Vous pouvez trouver une aide dans le comparatif 2022 des harnais pour chats

chaton en laisse avec un harnais

Crédit  : feizaipetstore

Comment procéder ?

  • Habituez progressivement l'animal au port du harnais, à la marche en laisse et au monde extérieur.
  • commencez par lui mettre le harnais chez vous, sans la laisse ;
  • puis sortez de l'appartement avec lui pour aller chercher votre courrier par ex. (ou faire le tour de votre jardin).
  • Avant d'effectuer la 1ère "vraie" balade, repérez l'itinéraire et les lieux : L'absence de danger potentiel est la priorité, et avant tout de prédateurs potentiels (chiens). Les environnements bruyants sont à proscrire au début.
  • Quand votre chat se sent plus à l'aise, vous pourrez augmenter le durée des balades et varier les lieux, en respectant toujours quelques éléments :
    • Les trajets en auto doivent être sécurisés.  voir notre article sur le sujet
    • Pensez à emmener de l'eau en balade.
    • Evitez de sortir avec votre chat par fortes chaleurs ou grands froids.
    • Prévoyez un sac à dos de transport pour reposer votre minou de temps en temps.
    • Quand votre chat sera habitué, vous pourrez si vous le souhaitez, essayer des balades en liberté. Attention toutefois aux réactions de votre compagnon aux imprévus : animal, bruit... Il pourrait grimper dans un arbre ou se cacher 😳.

 

 

QUIZZ

🐈 Quels sont les 3 félins dont les griffes ne sont pas totalement rétractiles ?

🐈‍⬛ Quelle unique particularité génétique et physique existe chez le chat domestique mais pas chez le chat sauvage ?

 

RÉPONSES

🐈 : le chat viverrin et le chat à tête plate ont des griffes semi-rétractiles) et celles du guépard sont non rétractiles.

🐈‍⬛ : "Le gène qui code pour les tâches, ou marbrures, n’existe que chez le chat domestique, le pelage du chat sauvage étant, lui, exclusivement tigré", selon les chercheurs. "Les caractéristiques physiques commencent à être sélectionnées seulement au 19e siècle pour permettre l'émergence de races fantaisistes"

 

Nos lecteurs ont aussi lu Mon chat m’empêche de dormir : que faire ?

 

 

Paroles de nounou  de Mon Bibou - 69 -  LYON : "Je suis une fan des animaux. Vivant en ville, je n'ai qu'un chien à ce jour mais je suis famille d'accueil pour l'association Gamelles Pleines et j'aimerais venir en aide aux personnes dans le besoin tout en conciliant mon amour pour les animaux et le bonheur qu'ils me procurent "