Accueil / Blog / Bien-être animal

Comment bien accueillir un chiot à la maison ?

Comment bien accueillir un chiot à la maison ?

Cela fait des années que vous en reviez et ça y est, tout est réuni afin que vous puissiez accueillir un chien chez vous :

🔲  Tous les membres du foyer sont OK (toujours une TRÈS mauvaise idée que le très célebre accord "tu veux  un chien ? Ok mais tu t'en occupes"). Un animal fait partie intégrante du foyer et surtout, il est ...un être sensible qui percevra tout animosité ou indifférence à son égard.

🔲 L'environnement ext/int est favorable : votre appartement, maison ou van est compatible avec l'épanouissement d'un chiot (sans mise en danger) ET des espaces verts, chemins, plages existent à proximité.

ℹ️ À ce titre, la règle de certaines asso : "pas de jardin, pas de chien" est à la fois défendable et injuste. Défendable car ces asso n'ont généralement pas le temps d'aller à votre domicile et d'évaluer votre sens des responsabilités. Elles se disent donc "au pire, le bibou aura un jardin pour se défouler...". Et injuste car bon nombre de personnes se sont vues refuser l'adoption en refuge sous prétexte qu'elles habitaient en appartement. L'"avantage" de l'appartement est que vous êtes obligé de sortir très régulièrement avec votre chiot pour ses besoins itéréatifs !

🔲  Vos finances vous le permettent : Avant l'achat ou l'adoption d'un chien, vous devez faire vos calculs et mettre de côté tous les mois une somme qui couvrira l'intégralité des besoins d'une année/12. J'avais à ce titre consacré un article sur comment s'organiser quand on a peu de moyens. Impossible de se dire "on verra bien" avec un être vivant. Les vaccinations, stérilisations, vermiguges, anti-puces et alimentations de qualité ne sont pas optionnelles. Elles garantissent le bien-être de votre bibou et peu de frais vétérinaires curatifs dans l'avenir.

🔲  Vous avez prévu de libérer du temps dans les 15 années à venir... Ne croyez pas qu'un chien va venir épouser les formes de votre mode de vie (heure de lever, journées de travail, sorties). Non, Vous devrez réorganiser votre planning afin d'y ajouter la case "bien-être de mon bibou" qui comprendra : temps de présence (le chien est un animal sociable, même s'il peut s'habituer contre sa nature à rester seul), temps d'éducation, temps de sociabilisation (n'oubliez pas que vous prenez le relais de sa maman et que normalement, son travail dure plusieurs mois !) etc

🔲  Vous avez révisé ou appris les codes canins afin de "parler" le même language que lui. Cela vous permettra à la fois de le comprendre mais aussi de pouvoir lui communiquer vos désirs, contrariétés etc

🔲  Vous avez l'aptitude physique et psychique à prendre soin d'un chien pendant 15 ans. ⚠️ si vous avez plus de 65 ans, si vous êtes souvent hospitalisé et seul, une nounou et/ou une famille de remplacement doivent être d'actualité dès l'arrivée du chiot. Je vous conseille pour ma part de vous orienter vers l'adoption d'un chien adulte ou même âgé (une adoption selon le système "panier retraite").

🔲 Vous avez analysé avec clarté la raison de votre désir de chien : n'envisagez même pas une seconde de compenser le manque d'un enfant, d'un animal décédé ou d'un couple en déclin par un bibou. Un canidé est un être unique sensible et ne devrait jamais "remplacer" quelqu'un ou quelque chose (un cadeau à un enfant délaissé, de l'affection à une personne blessée, etc).

C'est bon ? Tout est coché ?

Comment accueillir un chiot ?

Vous avez choisi une mission où l'erreur n'est pas permise si vous voulez que tout le monde vive en harmonie dans les 12/15 années à venir. Imaginez-vous l'enjeu ?

Alors, avant de débuter les conseils, je voudrais vous  lister des avantages et inconvénients à accueillir un chiot par rapport à un animal adulte ou ado.

  Avantages Inconvénients
Chiot 8-12 semaines *

Mignonnitude puissance 1000

Il s'habitue très vite à son environnement (animal, humain, lieu et mode de vie).

Apprentissage de la propreté souvent long et fatiguant.

Petites bêtises parfois coûteuses (mordillement..).

L'éducation de base demande du temps, de la rigueur, des connaissances et parfois de l'argent (cours avec un éducateur).

Frais vétérinaires de la première année importants : vaccins, stérilisation.

Adulte

Il est propre.

Il est parfois déjà éduqué.

Il est le plus souvent calme.

Il sait que vous l'avez sauvé...

Il a perdu sa bouille de chiot (je le note mais bon, vous savez ce que j'en pense...?)

Il peut demander un peu de temps pour s'habituer à son nouvel environnement.

Il peut avoir des troubles liés à son passé (il faut alors de la rigueur, de la constance et de la douceur pour le lui faire oublier).

Ado 6 -12 mois

Le chiot est toujours aussi craquant et drôle.

Il est déjà propre.

Il s'adapte vite à sa nouvelle vie.

Je n'en vois pas !

* Quel est l'âge idéal pour accueillir un chiot ? Bien entendu, si vous écoutez certains vendeurs, ce serait le plus tôt possible (question de rentabilisation). Non, le chiot, au-delà de l'allaitement, a besoin de sa mère pour lui apprendre les premières règles de vie en société (recadrage quand le jeu devient insistant par exemple). L'âge légal de vente en élevage est de 8 semaines mais c'est un peu juste pour certains bibous. À compter de ses 2 mois, vous aurez un mois et demi pour l'habituer facilement à tous les environnements (maison, autres animaux, enfants, bruits, véhicules, transports...). C'est pour cette raison qu'il faut se rendre très disponible (tout en lui apprenant aussi l'absence). Adopter un chiot plus tard est bien entendu possible, et heureusement. Ce sera d'autant plus aisé s'il a été sociabilisé là où il était. Si ce n'est pas le cas, il faut le prendre en compte et l'amener en douceur à côtoyer l'inconnu.

À titre personnel, j'ai déjà adopté des chiens sur les 3 tranches d'âge : 2 mois, 7 mois, 9 mois et 2 ans. Honnêtement, la plus grande différence a été l'énergie mise dans l'éducation de la propreté (et les nettoyages itératifs) de Joseph. Ce ne sont pas de bons souvenirs. Le fait de l'avoir laissé certains jours seul si petit aussi n'est pas très confortable. Pour Suzanne et Adèle, malgré qu'elles furent toutes deux privées de stimulations sensorielles avant leur adoption (7 et 9 mois), il n'y eu aucun problème pour leur acclimatation...

 

Pour accueillir un chiot, je dirais qu'il faut préparer sa venue de la façon suivante :

▪️ Se mettre préalablement d'accord sur les bases éducatives et ...s'y tenir. Il faut que tous les membres du foyer éduquent le chiot avec les mêmes bases : pièces autorisées ou non, canapé/lit OK ou pas, révision ou apprentissage des codes canins par tous y compris les enfants, RDV pris avant l'adoption avec un éducateur ou lecture/visionnage sur l'éducation bienveillante (l'objectif n'atant pas de faire de votre chiot un chien de cirque mais un chien en sécurité et respectant la vôtre aussi).

ℹ️ Votre chiot n'apprendra pas seul ni de 15 manières différentes non plus à ne pas tirer en laisse, à ne pas sauter sur les inconnus etc : vous devrez choisir des exercices et les répéter encore et encore...Toutes les personnes du foyer utiliseront les mêmes mots pour les mêmes consignes (ce n'est pas une compèt' d'égos !)

▪️ S'organiser pour qu'un humain soit à ses côtés pendant les premières semaines à la maison ! Rien de plus, rien de moins. Personnellement, je n'avais pas prévu assez de jours entièrement à ses côtés quand Joseph est arrivé, il en a souffert. C'est assez aisé à réaliser dans une famille de 4/5 personnes avec deux adultes posant chacun quelques jours, les enfants présents le mercredi et tôt le soir, voir le midi. Une absence de 1-2 heures est faisable assez vite. Attention, présence ne veut pas dire avoir le chiot H24 sur les genoux, non, il doit aussi avoir des moments de calme ou de jeux seul mais en ayant la serénité de savoir un humain pas loin. N'oublions pas que ce n'est qu'un bébé. Je dis souvent : "quand tu ne sais pas comment faire, imagine que c'est un enfant de 2 ans"

▪️ Avoir pris des informations sur les vétérinaires du secteur, les assurances santé chien, les éducateurs de la région, les lieux de balades (pour cela, je vous conseille l'application Play-Dogs 👌🏼), la solution de garde ... Vous aurez tôt fait d'avoir besoin de ces professionnels et services.

cotiser 2 euros et faire garder gratuitement son animal, c'est seulement chez Mon bibou

Que faut-il pour accueillir un chiot ?

Votre chiot aura avant tout besoin de beaucoup de bienveillance mais 2/3 trucs supplémentaires sont à prévoir également !

▪️ De la nourriture adaptée à son âge et son gabarit. Si vous achetez un chiot chez un éleveur, celui-ci vous remet souvent un kit de démarrage avec un petit paquet de croquettes. Veillez à faire une transition douce si vous changez de marque. Quelque soit le mode d'alimentation que vous choisirez, prenez de la qualité, meilleure garantie pour une bonne santé et...des frais vétérinaires moindres à venir. Renseignez-vous et comparez les prix. Puis incorporez ce coût dans votre budget mensuel. Vous évaluerez par la suite s'il faut changer d'aliments en fonction des goûts de votre bibou, de sa croissance, d'une éventuelle pathologie etc.

▪️ Ce qu'il faut pour qu'il se sente à l'aise, "cocooning" comme on dit : un lieu de repos et quelques jouets. Oui, vous avez bien lu : "quelques" jouets. Nul besoin de submerger votre chiot d'objets aux odeurs étrangères pour lui et auxquelles il n'est pas habitué (dans une portée, les chiots jouent le plus souvent ensemble). Attention, pour le lieu de repos, tout dépend de ce que vous allouez à votre bibou dans la maison. Si, comme moi, canapé et lit sont OK, je vous garantis qu'un panier, si onéreux et confortable soit-il, sera purement décoratif. 😆

accueillir_chiot_maison

ℹ️ Où faire dormir le chiot La première nuit ? Quelque soit le lieu de sommeil que vous lui autoriserez plus tard, les premières nuits seront parsemées de pipis et de pleurs, aussi, dormir avec votre chiot n'est peut-être pas judicieux... Préférez une caisse de transport par exemple où il se sentira sécurisé, avec un tissu ayant été en contact avec sa mère et un accès aisé à un tapis absorbant où il pourra se soulager. L'idéal est de placer le chiot et son matériel dans une pièce calme proche de votre chambre. Au fil des semaines, vous pourrez déplacer son lieu de sommeil ou c'est lui qui le fera 😉. Pour ce qui est de la gestion des pipis et des pleurs nocturnes, faites...au mieux ! Selon votre sensibilité, votre emploi du temps (possibilité ou non de se lever toutes les 2 heures...), la présence de plusieurs personnes dans l'habitation, les "règles" préconisées par les profesiionnels peuvent ne pas être respectées à la lettre et c'est tant pis. Tant que vous oeuvrez avec bienveillance, patience et cohérence (on persiste sur ce que l'on a commencé 😁), les choses se mettront doucement en place.

▪️ Les objets de base : écuelles, laisse et harnais. idem, prenez "la base" et vous adapterez ensuite. Ne vous ruinez pas avec des objets qui ne vous serviront pas.

▪️ Sécuriser votre habitat : faites le tour à hauteur de chiot et voyez ce qui pourrait être dangereux (comme vous le feriez pour un enfant) :

  • escalier (si vous jugez qu'il n'aura JAMAIS à le monter, sinon, je suis plutôt partisante de l'apprentissage de la montée/descente sauf si le chiot appartient à une race prédisposée aux dysplasies et/ou luxations).
  • piscine++++ Elle doit être toujours être couverte ou clôturée et une personne doit TOUJOURS être présente près d'un chiot quand la piscine est découverte. Optez aussi pour des tapis flottants où s'accrocher au besoin. Dès que possible, apprenez à votre chiot à nager (il existe aussi des cours éducatifs pour apprendre à un chiot à sortir d'une piscine).
  • les installations électriques à portée de truffe

▪️ Ranger !  True fact : un chiot joue en mordillant... ne le tentez pas trop avec moult objets appétissants. De plus, l'apprentissage du "non" sera plus efficace s'il y a peu d'objets identifiés comme interdits. Rangez quelques coussins, livres et plantes à portée. Apprenez à votre enfant à ranger...ses jouets. Expliquez-lui que le chiot de saura pas faire la différence.

Et voilà ! Faire peu mais bien, c'est la garantie de débuter une cohabitaion sereine avec votre bibou.

 

Accueillir un chiot : les spécifités en fonction des races

Quelque soit la race (ou l'absence de race 😉) de votre bibou, la base de ta To-Do List est la même bien entendu !

Mais il existe quelques nuances de gestes à adopter selon le gabarit et la race, tous dans le but de prévenir les troubles du comportement, les accidents ou les maladies dès son plus jeune âge.

Comment accueillir un chiot berger australien

Ce chapitre me tient à coeur, vous les avez si vous suivez nos dossiers de sensibilisation au bien-être animal sur les réseaux sociaux. En effet, cette fabuleuse mais trop jeune race est victime de l'exploitation d'un gène délétère appelé merle qui, malheureusement pour notre bibou, lui donne les yeux bleus et le pelage délavé. Il n'en fallait pas plus dans notre monde d'apparence pour créer une mode effrayante faite de surproduction et d'animaux handicapés....(voir nos vidéos sur Instagram ou TikTok).

Il y a eu plus de 20 000 inscriptions de bergers australiens au L.O.F en 2021 (Groupe I : Chiens de berger et de bouvier), ce qui en fait le premier chien de race vendu en France. Et c'est sans compter tous ceux qui ne sont pas inscrits au L.O.F...

Outre les problèmes de santé inhérents au gène merle, le berger souffre aussi de cet effet de mode d'une manière dont la plupart des acquérants n'ont pas conscience : c'est un chien de BERGER...▶️ endurance, vivacité, intelligence ▶️ besoin viscéral de dépense physique et intellectuelle. L'histoire du berger australien nous enseigne qu'il n'a "pas eu le temps" de passer du statut de chien de travail à celui de chien de compagnie semi-sédentaire... D'où des troubles du comportements et de facto, des abandons de plus en plus nombreux.

Le conseil primordial à vous donner pour vous aider est le suivant : Avez-vous la capacité d'accueillir un chien de travail au troupeau chez vous ?

C'est-à-dire :

🔲  avoir un minimum de capacité physique pour le sortir longuement et quotidiennement (et pas uniquement le week-end) ;

🔲  varier les lieux de balades pour le stimuler (promenades de préférence détaché) ;

🔲  lui faire faire du Travail au Troupeau, un sport canin (agility) ou un jeu de simulation au troupeau (Treibball) ;

🔲  inventer des jeux d'intérieur à deux (ex: doga (faire du yoga avec votre berger) ou solo (tapis de fouille, casse-têtes)).

 

Si vous ne pouvez pas cocher ces 4 cases, votre bibou ne vivra pas sa plus belle vie de berger australien et en souffrira, soit en silence, soit en devenant fugueur et/ou destructeur.

⚠️ si vous pensiez le satisfaire uniquement avec un jardin, oubliez...Il va fuguer et se mettre en danger.

Si vous êtes OK avec tout cela et aviez cette optique d'épanouissement réciproque avec votre berger, alors préparez un peu le "terrain" avant son arrivée : recherche de clubs de sport canins à proximité, de lieu où pratiquer le Travail au Troupeau, s'initier au Treibball...

Également, si vous pratiquez déjà vous-même un sport d'extérieur type vélo ou course à pied, envisagez d'adapter votre pratique pour y "inclure" votre bibou : cani-cross ou cani-VTT. Prenez le temps de vous renseigner sur le matériel. Ne commencez pas les activités sportives dès ses 8 semaines mais familiarisez-le avec votre vélo par exemple (prévoyez de l'emmener avec vous mais qu'il puisse se reposer dans une caisse de porte-bagages ou une remorque).

Comment accueillir un chiot golden retriever

Avec plus de 14 000 inscriptions au L.O.F en 2021, le golden retriever (Groupe VIII : Chiens rapporteurs de gibier – chiens leveurs de gibier – chiens d’eau) est lui aussi plébiscité par les français. Mais, à la différence du berger australien, le golden est une race plus ancienne, les individus ont eu le temps de s'acclimater à notre mode de vie. Mais attention, le golden n'en demeure pas moins un chien qui A-D-O-R-E être dans la natiure et tout partiuculièrementt dans l'eau (et la boue...). Sa fonction primaire de chasseur leveur et rapporteur de gibier fait qu'il est resté très proche de son référent, jusqu'à en être très sensible à la façon dont celui-ci le traite. Il cherchera constamment à lui plaire et à attirer son attention. Le golden n'est PAS fait pour la solitude. En revanche, c'est le compagnon idéal si vous avez des enfants : le golden est plutôt doux et comme il est très joueur, la présence d'enfants pour lui lancer des objets ne peut être que favorable à son bien-être 😆

Le golden étant une race de grande taille, afin de préserver ses articulations (prédisposition à la dysplasie de hanche et de coude), vous éviterez de lui faire franchir des escaliers ou sauter des obstacles dans ses premiers mois de vie.

Enfin, notre ami a besoin d'être brossé une fois par jour pour ne pas emmeler sa magnifique "poilure"

adoption_chiot

Pour résumer, afin d'accueillir au mieux un chiot golden retriever chez vous, vous devrez :

🔲  prévoir une forte présence à ses côtés (nounou pour le promener, télé-travail, l'emmener avec vous au travail...) ;

🔲  lui permettre de s'amuser avec des jeux et s'ébattre au minimum 2 fois 30 minutes par jour ;

🔲  chercher les points d'eau accessibles aux chiens à proximité de chez vous afin de l'y emmener régulièrement ;

🔲  accepter sa présence constante à vos côtés, ses demandes d'attention, de jeux et de caresses (le brossage quotidien s'y apparente).

 

Nos meilleures astuces pour accueillir un chiot malgré le travail

Choisissez plutôt une race réputée indépendante ;

Organisez-vous entre tous les membres du foyer pour que le chiot ne reste pas seul longtemps (variable selon l'âge bien sûr) ;

Prévoyez d'emmener votre chiot sur votre lieu de travail (plus facile quand on est indépendant, si le chien est accepté dans les transports en commun etc) ;

Prévoyez un dogsitter qui viendra quotidiennement sortir et promener votre chiot. C'est l'arrivée de Joseph à la maison et la proposition de ma voisine de le promener qui a fait naître le concept de Mon Bibou : des gardes bienveillantes et gratuites entre voisins ;

Travaillez...moins et/ou mieux. L'arrivée d'un chiot peut être le parfait déclencheur pour une meilleure organisation ou une prise de recul sur une activité professionnelle peut-être trop envahissante.

 

 

Notre article vous a plu ? Vous souhaitez être averti de la parution du prochian ? Demandez-le-nous 😁